Espace réservations || cours et activités

                                                                                                                     

Rappel

L'Université d'été est réservée  EXCLUSIVEMENT aux personnes raciséEs 

Lorsque c'est le cas, les modules sont accompagnés de la mention "Public".  Ex: "Public : femmes noires" : réservé aux femmes ( cis ou trans*) noires

Les inscriptions sont limitées à 3 modules maximum. 

Votre présence est requise à toutes les sessions des modules que vous avez sélectionnés. 

Favoris Imprimer

Module 4

Date de début :
1. juillet 2015
Date de fin :
26. juillet 2015
Code:
Mdl-4
Vu:
1459
Favoris :
0 Favoris
Prix :
Gratuit
Lieu :
Paris
Réserver ce cours
Places disponibles :
21 de 30
Animatrices/teurs de cours :
Ms. AssiégéES UnivPop
Date Heure de début Heure de fin Durée Salle
20. juillet 201518:0020:002
21. juillet 201517:0019:002

Description

Construire une lutte queer et trans décoloniale et anticapitaliste locale : quels programmes, revendications, modalités d'organisation?

Public : Queers & trans* racisées 

Contexte : En France, les associations blanches et/ou institutionnelles dites LGBT,  par leurs perspectives, préoccupations et revendications participent souvent à renforcer les discours anti banlieues, racistes voire même impérialistes. Elles contribuent donc à renforcer ce que des chercheurs ont appelé "homonationalisme". Il est donc nécessaire pour des trans raciséEs et des raciséEs ayant des relations de même sexe de se positionner et d'agir contre ce phénomène, et également faire émerger nos propres enjeux politiques.

Problématique : malheureusement en France, la lutte contre l'homonationalisme, bien que peu audible, est accaparée principalement par des universitaires blancs, et dans une bien moindre mesure, par quelques cercles décoloniaux considérant que les questions queers ou trans ne peuvent figurer dans la liste des sujets politiques d'une partie des luttes décoloniales. Résultat, c'est une critique soit trop blanche/occidentale, soit trop patriarcale, donc qui ne ne prend pas en compte nos enjeux. C'est ainsi que loin d'être une critique puissante et émancipatrice, elle se retourne contre celles et ceux des non blanc.he.s qui, en dehors des considérations identitaires, ont des relations de même sexe et/ou sont trans. EtoufféEs entre des débats complètement décalés par rapport à nos réalités, nous perdons le temps et l'énergie que nous souhaiterions dédiés à notre émancipation, celle de nos communautés et des classes populaires Comment faire pour sortir de cet étau ? 

 

Nécessité de construction : dans un contexte de durcissement du système néo-libéral,de déploiement toujours plus inventif des logiques homonationalistes ET dans le même temps de la violence sociale patriarcale, particulièrement décomplexée, depuis le débats sur le "mariage pour tous", de penser des luttes que l'on peut génériquement baptiser (pour l'instant) « queers et trans décoloniales et anticapitalistes». Elles sont nécessaires parce que les organisations décoloniales ou anticapitalistes généralistes ne traitent pas ces sujets ou les maltraitent. Il nous faut donc créer un rapport à l'intérieur de ces champs de lutte pour ne pas être les sacrifiéEs qui devront attendre "plus tard" pour voir leurs problématiques prises en compte.

 

Ce module propose alors de réfléchir ensemble à construire des stratégies concrètes d'émancipation, spécifiques aux réalités des raciséEs trans et ayant des relations de même sexe, mais aussi globale contre le racisme, le patriarcat et le capitalisme. 

 

A nous de jouer! 

 


Réserver ce cours : Module 4

Lorsque vous êtes déjà inscrit, connectez-vous directement ici

Merci de vous connecter .